Arles sur la voie hérakléenne ou ogmiosienne
Arles sur la voie hérakléenne ou ogmiosienne

Arles, avant d'obtenir de Jules César en -46 avant JC son statut de "colonie romaine" en remerciement pour la fabrication de navires qui lui ont permis de battre les troupes de Pompée à Marseille, a été fondée au VIIIème siècle avant JC par le peuple celte nearchi lié aux Salyens et s'appelait Arelate qui signifiait devant le marais en celte.

Arles redécouvre progressivement cette culture celte qui a été celle des populations locales durant des siècles mais qui a été très largement recouverte par la culture romaine. L'occitan a gardé encore moins de mots d'origine celte que le français mais subsistent des toponymes comme Arelate, les Baux (probablement venant de balco signifiant fort), la Crau venant probablement du celte karn signifiant pierre et des mots comme drut (amant) venant du celte drutos signifiant vaillant, exubérant.

Les Celtes d'Arelate avaient déjà développé outre leur agglomération, l’agriculture, l’élevage, la navigation sur le Rhône avec des chalands de grande taille et la construction de routes et de ponts pour passer d’une rive à l’autre du fleuve. Le chaland de 30 mètres de long datant de 120 ans après JC, retrouvé au fond du Rhône en 2004 et exposé désormais au musée antique d'Arles après une restauration exemplaire témoigne à travers ses méthodes de construction du savoir faire d'une population alors appelée gallo romaine.

Un livre trés intéressant de Valéry Raydon "le mythe de la Crau", spécialiste de l'histoire antique en celtique méridional revisite la légende hérakléenne de la formation de la Crau située en partie sur le territoire de la ville d'Arles comme les deux tiers de la Camargue. Nous savons maintenant que la steppe de la Crau d'une superficie de 20.000 hectares une des plus grandes d'Europe occidentale avec son sol tapissé de galets arrondis a été formée au quaternaire par l'ancien lit de la Durance qui à l'époque se jetait dans la Méditerranée.

Les auteurs grecs, dont Homère, ont célébré les grands travaux d'Héraklès qui traverse beaucoup de régions autour de la Méditerranée dans son voyage en extrême occident. Ils ont fait vivre la légende d'Hérakles sauvé par son père le dieu Zeus qui fait pleuvoir des pierres pour lui fournir des armes contre les Ligures (appellation grecque des Celtes) dans la Crau. Valéry Raydon a identifié de nombreuses légendes celtes sur le continent européen mettant en scène des pluies de pierre. Par ailleurs, les Grecs de l’antiquité dans cette région occupée pendant des siècles par des populations celtes se sont contentés de créer des comptoirs sur le littoral et à proximité immédiate. Il semble donc que les Grecs de Marseille ont adapté une légende celte pour grandir les faits d’armes de leur héros Hérakles en lieu et place du dieu héros celte Ogmios.

Et il s'en suit que la voie hérakléenne pourrait être renommée voie ogmiosienne. Cet axe allant de la pointe sud du Portugal jusqu’au col de Montgenèvre passe par Arles. C'est la route antique empruntée par les populations locales, principalement celtes, pour leurs déplacements dans le sud ouest européen. De nombreuses agglomérations celtes, sortes de capitales de chacun des peuples de ces régions se trouvent sur cette ligne, comme Arelate pour les Nearchi.

Elle a aussi été empruntée par Hannibal qui a fait alliance avec certains peuples celtes avant de traverser les Alpes et de combattre les Romains dans l'actuelle Italie. La voie domitienne a largement repris son tracé pour relier la péninsule ibérique à l’Italie.

Ogmios dans la mythologie celte est représenté comme un Hercule très original porteur à la fois d’une force exceptionnelle et d’une éloquence rare avec une apparence de vieillard à demi-chauve aux longs cheveux blancs qui lui retombent dans le dos. Il est vêtu d’une peau de lion et est armé d’une massue et d’un arc, des chaînes relient sa langue aux oreilles d’un groupe d’hommes qui le suivent.

Livre de Valéry Raydon : Le mythe de la crau, archéologie d'une pensée religieuse celtique. Editions Terre de Promesse

Partager cet article

Repost 0